Catégories
création Culture découverte health Music Non classé Organic Philosophie Travel Trick Voyage¨ Way of life World

Martyr mieux vaut partir!

© organic way of life – Valvini

Il y a ce qui donne la vie et ce qui la détruit!


++++++

——


Qu’est-ce-qui te prend?

C’est justement de cela qu’il est question

« De se faire prendre »,
De se faire prendre et par pour un être inutile car non productif.

Se faire prendre et tout donner. En recevoir le fruit délicieux, la douceur extrême que switch off procure. Plus de ces lendemains de fête, mal au crâne et peur de se réveiller avec savoir qui…ou par le manque de quelque chose..

Faire, expérimenter et ne rien craindre en retours; ni regard, ni reproche, ni rentabilité et que sais-je encore.


S U P E R B E!

Nominated for Vimeo Best of 2018 – Action Sports
Official Selection – Flagstaff Film Festival 2019

PARTIR

PARTIR AUSSI SOUVENT QUE POSSIBLE

PARTIR TOUT EN RESTANT CHEZ SOIT AVEC TOUTES CELLES ET CEUX QUI NOUS AIMENT ET QUE NOUS AIMONS.

PARTIR ET NE PLUS ÊTRE MARTYR

ODESZA — It’s Only

….et rêver que seul nous, soit-même pouvons réaliser!

Que cela soit un passe-temps, une passion, une aspiration, une vie? Qu’importe tant que la tête s’en va; revenir bien sûr, plus tard, un peu plus tard, le temps de se délecter d’un peu d’ivresse, d’un peu de cette magie que personne ni rien ne peut offrir sinon notre propre corps, notre coeur, de soit à soir.

Aucun juge à l’horizon, aucun résultat et encore moins de devoir à rendre, à fournir…justification et argumentations in the trash

!

Croyances au placard

Serait-cePrions les démons d’aller voire ailleurs ne serait qu’un instant!

Le_Martyre_de_Saint_Jacques_-_Thomas_Bosschaert

Non!

Martyr ça suffit!

…Partir

Partir de toutes cette pollution qui nous obstrue le coeur. Se battre oui, mais le coeur léger et le sourire au lèvre sinon?
MARTYR MARTYR DE TOUJOURS!

Martyr de son travail, de ses croyances
Martyr de ces obligations, de sa famille
Martyr des médias, martyr de l’argent

Martyr y’en a pas marre?

…PARTIR

Un instant, le temps de s’envoler puis de revenir.
De sourire et de partager.

Ce poste est dédié à cette légèreté.

A l’art et aux mouvements qui de chez soit nous font aller ailleurs.

Souffler un tout petit peu, tellement trop de demandes

Découvert du dimanche 9 février à 17h50

Comment y parvenir?


2 moyens

Qui ne coûtent rien sinon d’avoir cette foi

Objectif: Que la magie persiste et inspire

S’inspire alors qu’il n’est plus question de raison

Qu’il n’est question que de sa propre présence

Présence, être autre, être avec les autres

2 outils qui ne sont pas spécialement dédiés aux esprits même si, d’un certain côté, il est bien question d’eux.

Dans ces 2 moyens je ne mets pas un outil comme la méditation qui est autre. Cet autre parle de l’Esprit, du maître qui sommeille et qui attend tout simplement que nous voulions bien sonner à sa porte.

Cela demande un autre poste, d’autres mots et émotions.

Ces 2 moyens permettent de laisser, l’un la tête au vestiaire et l’autre la raison au placard.

C’est du placard qui elle questions: Art et création.

L’art de la table aussi, peut-être un bien beau voyage avec bien peu de moyen / © organic way of life – Valvini

Pourquoi pas me direz-vous?

Chercher d’autres choses, d’autres aliments, pas de viande, pas de fromages, essayer…chercher / © organic way of life – Valvini

CRÉATIVITÉ

Le son, la composition, les ambiances font partie de ce que j’appelle le

« laisser-aller »

Mais pas seulement car il est aussi question du « aller vers… »

C’est du moins sous cette lumière que cela, chez mois, c’est présenté

Que se soit des ondes ou que se soit une autre personne, un autre lieu il est bien question d’offrir de soit et sans rien attendre en retours. Il n’est pas question ici de jouer les gourous, le celui qui sait.

Je parle bien d’expériences personnelles, d’un constat, alors que j’attendais tant des créations, des autres; et cela a durer, durer des décennies jusqu’à ce que je comprenne, blessé et perdu dans un coin, que cette recherche était vaine, vide de sens. Pourquoi?

Eh bien cette réponse a été un cadeau et ces souffrances de même car avoir un retours à mes créations dans cette vision que tout ce vend et que tout doit se vendre…eh bien j’aurai bien fini par perdre ma route, par perdre mon coeur, par perdre bien plus que ces année. J’aurai perdu ce tout en quoi je crois: La Magie!

La magie du monde que quand on se réveil et que le souffle de la lumière et de l’air, la main qui se pose sur la sienne est source de joie…

Je m’arrête là et je vous souhaite une excellente continuité au jour le jour et à la vie!


MUSIQUE ASSISTÉE PAR ORDINATEUR

Je n’y croyais pas!

Venant du monde de la musique en groupe, de la percussion je me disais que la boîte à rythme ne pouvait aucunement remplacer le batteur. BOUM!

Croyances infondées, limitant une machine non seulement à ses composants mais surtout à un pouvoir qu’elle n’a pas et qui est celui de remplacer la main, le geste, l’énergie de celui ou de celle qui la manipule…je l’avais totalement oublié voire je n’y avais même pas pensé..

Une hache qui coupe le bois n’est pas forcément le composant qui coupe et détruit le « monde ». Il pourrait en ressortir ce même manche qui aura servi à la hache..non?

D’ailleurs travaillé comme un pied…j’aimerai particulièrement bien!!

British Pathé

Il n’est jamais trop tard pour au moins essayer de déguerpir du train-train. De partir et de s’énergiser afin de rendre en retours et à notre entourage un meilleur soit ..justement. Un soit qui n’attend rien en retours étant déjà nourrit. C’est de cela qu’il est question.

Du classique au jazz, de la batterie au mix, des machines à l’ordinateur, je suis bien resté le même et je continue à vivre le mieux possible en faisant tout ce que je peux afin de n’être qu’un bon outil aux mains de…la Magie!


…P E S T E ou P A R A D O X E?

Ce morceau à peine brouillonné je vous le mets pour imagé ces mots.

L’envie de créer un son alors que mon âme disparaissait dans l’horreur des comportements et des nouvelles liées au coronavirus, il me fallait trouver un rythme, une image, une énergie qui ….

Je ne sais pas encore sinon que j’ai ouvert Ableton, que j’ai chargé mes effets et mes pistes et que cela a donnée ça.

Certains éléments dont la fin provienne d’ailleurs de la composition traitée dans « Anéantir le virus mortel« 

Pour rappel:

Par I. Columbina, ad vivum delineavit. Paulus Fürst Excud〈i〉t. — Internet Archive’s copy of Eugen Holländer,Die Karikatur und Satire in der Medizin: Medico-Kunsthistorische Studie von Professor Dr. Eugen Holländer, 2nd edn (Stuttgart:Ferdinand Enke, 1921), fig. 79 (p. 171)

C’est un tout qui est passé par cette image, puis par une poème mis en musique. Le coeur, l’esprit, la vision, l’écoute..il est bien question de s’approprier ses sens, de les laisser nous guider nous permettant d’y trouver le sens nécessaire à cette vie qui n’est pas toujours rose.

et le poème…qui va avec, écrit par Henri Cazalis

Zig et zig et zag, la mort en cadence  
Frappant une tombe avec son talon,
La mort à minuit joue un air de danse,
Zig et zig et zag, sur son violon.

Le vent d’hiver souffle, et la nuit est sombre,
Des gémissements sortent des tilleuls;
Les squelettes blancs vont à travers l’ombre
Courant et sautant sous leurs grands linceuls,

Zig et zig et zag, chacun se trémousse,
On entend claquer les os des danseurs,
Un couple lascif s’asseoit sur la mousse
Comme pour goûter d’anciennes douceurs.
Zig et zig et zag, la mort continue
De racler sans fin son aigre instrument.
Un voile est tombé! La danseuse est nue!
Son danseur la serre amoureusement.

La dame est, dit-on, marquise ou baronne.
Et le vert galant un pauvre charron –
Horreur! Et voilà qu’elle s’abandonne
Comme si le rustre était un baron!

Zig et zig et zig, quelle sarabande!
Quels cercles de morts se donnant la main!
Zig et zig et zag, on voit dans la bande
Le roi gambader auprès du vilain!

Mais psit! tout à coup on quitte la ronde,
On se pousse, on fuit, le coq a chanté
Oh! La belle nuit pour le pauvre monde!
Et vive la mort et l’égalité!

Toujours intéressante de recevoir ces émotions ayant servi à construire un monde éphémère, un monde magique qui vaus son pesant d’or face à la lourdeur et à la molesse de notre société…

Quel titre choisiseriez-vous?

Paradoxe ou Peste?

Je vous invite à me le dire non d’une gazelle!!

Ma curiosité n’est pas feinte et ma présence non plus ^^

VERSION I

LE TITRE VACILLAIT ENTRE « La peste » ou « Le paradoxe »… »que le diable l’emporte » lui va à merveille


COURAGE AMOUR

COURAGE AMOUR

PAIX HARMONIE

PAIX HARMONIE

Ne sont pas de vaines paroles et méritent d’être mises sur l’établi afin que le geste par son aisance invite la magie, l’énergie, le coeur et la bataille la fleur au bec,….léger, très léger!

Par Andrea-安德海

Sport, food expert, in love with Taiwan, Japan, Greece, Switzerland, Music and Arts, Traditional Martial Arts, to Be Quiet, Green Tea and Organic life + Healthy Food + Humanistic Values + the Respect of Differences. Enough for today ;-)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s