Catégories
Culture health Philosophie Proven Benefits Travel Voyage¨ Way of life World

Abuser du pouvoir des mots


« Merci » n’est qu’un mot, n’est-ce-pas? Qu’est-ce-que cela peut bien faire de dire merci et d’ailleurs pourquoi aurai-je à remercier qui que se soit de quoique se soit?

Why not?

Partons du postulat que nous entendons ce « merci » d’une autre personne et qu’à présent ce simple et infime mot sans consistance physique, qui ne rapporte rien en bourse ni aucune lettre de noblesse soit remplacé par « couillon »

…rien qu’en le disant mon visage a pris une autre configuration


 © organic way of life – Valvini….Mes yeux prendront autant la beauté que la saleté que le visage illuminé ou attristé de l’autre. Et cet autre sera moi.

…Voyage voyage….


En ce qui me concerne je préfère me nourrir de ce que le mot « merci » m’offre, intérieurement parlant, alors qu’il est dit de manière simple et pour ce qu’il exprime; il diffère littéralement de ce que l’amas de mots »Ta gueule » englobe.

Non?

Merci répare des maux.
Ce n’est qu’un mot et il est animé par le pouvoir de transformer instantanément le gris en arc en ciel.


 © organic way of life – Valvini

…VOYAGE VOYAGE….

Oui les mots voyagent à l’intérieur de nous de la tête aux cheveux grâce à nos pouvoirs de perception et de compréhension instantanées grâce à l’autre.

A l’extérieur aussi, par l’écoute, la vision de situations positives ou négative engagées. Nous engendrons des mécanismes dans notre propre fonctionnement et indépendamment de notre volonté. Cela touche ce « qui » nous sommes, notre histoire, et de notre choix face à notre destin.

Nos pensées, nos actes, juste là, juste sous la peau s’engagent dans un sens ou un autre.

Il y une autoroute qui ne cesse de faire circuler tout ce beau monde. Il nous faut l’habiter à tout prix afin qu’un petit rien soit une grande claque!

Notre perception et grâce à l’autre nous dévisage et transparaît sur ce visage que nous offrons à notre entourage et quel qui soit.

Nos émotions, à moins d’être réfrénés, cachés sont perçues et nous ne nous en rendons pas particulièrement compte. La vitesse de la lumière? ..dans le genre..

Nous sommes un bel organe de contrôle de qualité. En un rien de temps nous archivons cela dans un endroit ou un autre et avec les conséquences que cela peut avoir en terme « stockage » où non de matière radioactive..

Un organe de contrôle qui se nourrit par la présence de l’autre et de sa manière de nous le rendre, de nous rendre ce « qui » nous sommes.

Cet « autre » qui arrose notre énergie vitale. A 2 une caisse de résonance s’établit et sonne rudement bien.

Une onde qui nous transmet un message pour une vie à venir ou immédiate brillante et lumineuse, opaque et sombre, une vie sans goût ou explosive tout arrive et repart en un rien de temps.


Comme un filtre sur une image,

un seul mot,

selon la vie qu’il véhicule

nous fait voire le monde

sous un angle différent

… Et cet angle sera

Plus ou moins inspirant, castrant, vide ou plein
Et cette vie,
minute après minute
aura fait ou défait nos journées.

…Et jour après jour

Les années passeront

Et il ne restera que, le bien peu de choses que nous aurons offert
A cet Autre et de part le monde.


Nous apprenons par la négative ce qui nous est offert par son contraire.


Tout nous a déjà été démontré, instruit.

Pourtant et c’est indéniable nos sociétés accouplés aux politiques nous démontrent la perversité du mensonge, de l’hypocrisie, du manque de courage et de l’avidité.

Quoiqu’on en dise, et que se soit transformé et ironisé sous le « ahaha le complotage »…La petite fleur disparaît autant dans notre environnement extérieur qu’intérieur en nos coeurs.

Et percevoir en ce message du pessimisme, de la spiritualité à l’eau de rose, démontrera à quel point le mot « merci » n’aura plus ce pouvoir de bouleverser.

Que la magie nous indiquant parfaitement bien, et par nos sens, où va le parfum des fleurs, de sa direction (?) sera brisé. Le stade ultime de la maladie étant « rien à foutre ».

Le Beau, l’Élégant, le Gentil….délaissés, oubliés, lapidés!


CONCLUSION

Il est souvent dit

Loin des yeux loin du coeur!

Et tout naturellement nous pensons à cette douleur que, parfois, la distance inflige alors que nous pensons à l’être aimé.

Ici, il est question de la beauté merveilleuse qui s’y trouve 🙂

Je veux dire de ce que cet état diffuse, de ce qui se dégage alors que notre système, cette fabuleuse machine que nous sommes, procure en capacités et en pouvoirs divers grâce au rapprochement, à la très courte distance voire l’intime.

Quelle merveille que ces frissons colportés par une couleur de peau, une nuque, un oeil, un cil, …. un mot….un petit « merci ».


Je pense à la beauté, à l’enrichissement du percevoir.

De cet état qui fait que sans mot et sous cet organe de contrôle que nous sommes, nous avons le pouvoir de (re)sentir ce que l’autre nous offre GRÂCE à sa présence et à la magie.

Non, aucune technologie n’apportera ce que notre perception de l’Autre nous offre par sa présence. D’en nier la puissance, les qualités serait une erreur qui ne peut rester sans conséquence.

La détresse que la solitude apporte, est la réponse que c’est le contraire qui se doit d’être observé, protégé, valorisé et autant que possible et à travers tous les moyens possibles et inimaginables.

….comme la maladie se diffuse à une vitesse grand V…d’accepter et d’acclamer la force d’être deux, de travailler en accord et dans le respect et de remercier non seulement l’être, le soit-même et le divers mais aussi cette beauté de ce que la relation apporte est souhaité et indispensable.

Trop d’insultes et d’irrespects traînent dans les environs, dans la nature il nous faut contrebalancer sans attendre cette pestilence par le parfum et d’autant plus si nous croyons pas au pouvoir des mots mais savons qu’il y a un problème. Ce n’est pas grave, le dire, le répéter, merci merci merci à tout à rien encore et encore et laisse le sourire s’installer face aux sons de ce mot, à la bêtise de parler seul, sans croire, sans rien demander en retours, merci merci merci et sourit!

…. afin de contrer les insultes et l’irrespect du quotidien dans lequel nous baignons et sans en y prendre grade

Cela fait mal!


J’ai écouté cette piste en écrivant ces derniers mots…

Merci d’être, merci pour votre question, pour la porte, pour ce geste, pour rien, merci merci

et

…..SOURIRE

A la couleur, aux rêves, à l’ouverture, à la connaissance et aux partages, aux proches, ami-es et douceurs multiples – A vous, à nous et à la vie!

Bien à vous!

Par Andrea-安德海

Sport, food expert, in love with Taiwan, Japan, Greece, Switzerland, Music and Arts, Traditional Martial Arts, to Be Quiet, Green Tea and Organic life + Healthy Food + Humanistic Values + the Respect of Differences. Enough for today ;-)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s